23/03/2017

Quelqu'un à qui parler de Cyril Massarotto

quelqu'un à qui parler.png

Samuel est seul le soir de ses 35 ans. Avec son gsm en panne, un seul numéro lui revient en mémoire : celui de sa première adresse, celui du temps où il était heureux... Un peu grisé par le champagne, il compose ce numéro. A l'autre bout du fil, un petit garçon lui répond... Un petit garçon qui vient de fêter ses 10 ans et qui s'appelle Samuel !! D'abord intrigué, Sam va continuer chaque soir à se parler.

 

 

Le seul regret avec ce roman, c'est le fait qu'on arrive trop vite à la fin ! Que l'histoire intègre un brin de surnaturel passe sans soucis, on accepte facilement la situation. Il s'agit d'une lecture rafraichissante, agréable et émotionnelle. On oscille entre rires et larmes avec ce qu'il faut de nostalgie, les souvenirs de Samuel nous ramenant habilement aux nôtres.

J'ai beaucoup aimé le petit Samuel. Il est attendrissant, drôle et ses réflexions sonnent juste. Petit à petit, on se rend compte que la vie de Sam n'a pas été des plus heureuses et l'enfant, encore épargné, qu'il retrouve au bout du fil, lui rappelle ce par quoi il est passé.

Au fur et à mesure des conversations, le personnage de Sam va changer, non pas en modifiant son passé, mais en agissant sur son avenir. Chapeau à l'auteur d'avoir prit ce parti !

Voici une lecture coup de cœur, un livre qui fait du bien et qui réconcilie avec la vie. Ecouter l'enfant que nous étions et qui subsiste encore au fond de nous est une jolie philosophie...

 

"L'enfant que j'étais n'aime pas l'adulte que je suis devenu. Y a-t-il pire chose qui puisse arriver, dans la vie ? A trop me laisser porter par le cours des choses, à trop laisser la vie choisir à ma place, j'ai abandonné mes rêves : j'ai trahi mon âme d'enfant." (p125)

 

15:48 Publié dans Roman | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

17/03/2017

Les Vies parallèles de Greta Wells de Andrew Sean Greer

vies-paralleles-greta-wells.jpg

New York, 1985, Greta Wells vient de perdre son jumeau du sida. Ne parvenant pas à aller de l'avant, elle subit un traitement médical à base d'électrochocs. Greta s'aperçoit bientôt qu'il comporte des effets secondaires étranges : elle voyage dans le temps : d'abord en 1918 et ensuite en 1941 !

 

 Ce roman a été une réelle surprise. L'histoire et le cheminement des personnages sont intéressants, prenants et complexes. Quel que soit les époques on ressent les dilemmes constants de l'héroïne et les difficultés d'être un homosexuel par les diverses versions de son jumeau. Tout au long de la lecture de ce roman, on se pose les mêmes questions que Greta et je suis d'autant plus admirative que ce roman est écrit par un homme !

J'aime qu'il y ait du surnaturel dans mes lectures sans qu'il prenne le pas sur l'histoire ce qui est le cas ici. L'argument du voyage dans le temps évoque la question de savoir si une autre époque changerait notre vie ? Si une époque est plus favorable qu'une autre pour une femme ?

Un très beau moment de lecture et d'introspection.

A vous de choisir votre époque, votre Greta Wells ...

 

"- Madame, quand vous étiez petite, c'est cette femme-là que vous rêviez de devenir ?"

 

15:23 Publié dans Roman | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

10/03/2017

La Belle et la Bête : Histoire éternelle de Jennifer Donnelly

Nouveau à la bibliothèque :

belle et la bête.jpgQuand la Bête fait cadeau à Belle des livres de sa bibliothèque, la jeune femme est aux anges. Là au milieu de toutes ces merveilles se trouve un livre très particulier. Il s'intitule "Nevermore"...

Ne croyez pas avoir entre les mains l'histoire du dessin animé ou de la nouvelle version qui sort en ce mois de mars. Ici Disney a donné l'opportunité à Jennifer Donnelly de créer une aventure dans l'univers de la Belle et la Bête. On retrouve les personnages que l'on connaît comme Lumière, Big Ben ou Zip, ... Tout en faisant connaissance avec de nouveaux, tout aussi attachants et atypiques.

Tout ce qui est dérivé du monde des contes m'attire toujours et là je n'ai pas été déçue. Une jolie lecture qui m'a ramenée en arrière lorsque la première version de Disney est sortie tout en me permettant de découvrir la vie de Belle sous un nouveau jour.

J'affectionne beaucoup l'auteur qui m'a envoutée avec la saga Whitechapel, elle est ici très à l'aise dans l'univers Disney et nous offre une lecture agréable avec des chapitres courts et addictifs. On y découvre l'état d'esprit de Belle au moment où elle se considère encore en prisonnière. Cette aventure lui permettra d'éclaircir ses idées et de passer au chapitre suivant de son histoire avec la Bête.

Laissez-vous toucher par l'histoire éternelle de la Belle et la Bête...

"Avant de partir, promets-moi une chose, Belle ... murmura l'automate. Sois toujours l'auteure de ton histoire. Ne laisse plus jamais qui que ce soit l'écrire pour toi." (p263)

" Promenant son regard sur les visages de l'autre côté des pages, Belle saisit que ce ne sont pas les forces des gens qui leur donnent leur beauté, mais leurs défauts." (p281)

15:33 Publié dans Roman | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook