18/04/2015

A un fil de Rainbow Rowell

a un fil.pngGeorgie a une belle famille, une belle maison et un mari aimant, seulement elle travaille sans arrêt et va même faire l'impasse sur le noël familial. Quand son mari décide de partir comme prévu avec les enfants, Georgie se demande si cette fois elle n'a pas tout perdu... Esseulée, elle débarque chez sa mère et tente de joindre Neal sur le vieux téléphone à cadran de sa chambre. Neal répond enfin mais il s'agit du jeune homme de 1998...

 

 

J'ai été contente de voir un nouveau livre de Rainbow Rowell arriver. Cette histoire se lit avec plaisir, on avance sans s'en rendre compte car on veut savoir ce qui va arriver. Une fois de plus, ce livre ne ressemble pas aux précédents. L'auteur a la capacité de changer d'univers à chaque nouvelle histoire. Dans ce roman, elle jette une petite pincée de surnaturel qui sert bien le livre sans en être l'attrait principal. Et puis est-ce vraiment un téléphone magique ? Georgie parle-t-elle avec le passé ou est-ce une projection de son imagination débordante ? La réponse reste à l'appréciation du lecteur et ça j'aime ! D'ailleurs venez partager votre avis sur le sujet, j'en serai ravie.

Une autre chose que j'aime aussi chez Rowell, ce sont les multiples références à la culture pop. Dans "Eleanor et Parks" c'était la musique, "Fangirl" et la fanfiction et "A un fil" les séries TV. Que nous réservera-t-elle pour le suivant ?

J'ai apprécié de suivre la relation entre Neal et Georgie à travers les flashs back, ainsi on appréhende mieux les personnages . Georgie n'est pas un personnage facile à aimer, c'est l'amour de Neal qui la rend touchante. Il est l'incarnation de l'amour sans réserve : Neal l'aime et c'est tout ce qui compte.

Je suis ravie de cette lecture et j'attendrai donc avec impatience le nouveau Rowell...

 

Elle avait besoin de lui. Neal était son foyer, son centre de gravité. Il était la source d'énergie à laquelle Georgie se branchait, se synchronisait, et qui lui permettait de repartir du bon pied chaque matin. Il était le seul à savoir exactement qui elle était.

09:03 Publié dans Roman | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.